Accueil

Projet interdisciplinaire, l’ANR « Pouvoir des arts » vise à repenser le rôle des émotions dans le processus de création artistique et d’appréhension de l’œuvre. S’appuyant sur les recherches actuelles sur les émotions issues de la philosophie analytique, des sciences cognitives, des théories de la réception notamment, nous souhaiterions penser l’œuvre de réflexion et d’action spécifique à la littérature et à l’art, en tant qu’ils sont capables d’accéder à la complexité de l’expérience humaine et d’offrir une médiation et une humanisation des connaissances abstraites et des valeurs morales.

Dans son objectif principal, notre entreprise ambitionne ainsi de faciliter l’appropriation des résultats récents offerts par les sciences de l’affect grâce à la redécouverte d’un patrimoine textuel d’analyse fourni par la littérature et la philosophie autant que grâce à l’exploration de perspectives novatrices dans l’analyse des émotions esthétiques et dont le point commun est d’intégrer cognition et affects : les préoccupations théoriques des chercheurs issus de la littérature ou des arts plastiques rejoignent l’intérêt de leurs collègues philosophes cherchant à rendre aux arts toute leur effectivité cognitive et comportementale

 Avec la collaboration de nombreux partenaires étrangers, notre projet s’appuie sur un comité scientifique constitué de spécialistes français et étrangers internationalement reconnus des liens de l’art et des affects, relayé par un réseau plus vaste de 36 chercheurs fortement impliqués. Il est coordonné par deux philosophes (Carole Talon-Hugon, université de Nice ; Sandra Laugier, université Paris 1) et deux littéraires (Alexandre Gefen, CNRS-université Paris Sorbonne ; Martine Boyer-Weinmann, université de Lyon 2).
Agence Nationale de la Recherche